Chapitre III.2

Lorsqu’on appelait au téléphone un poste intérieur, et qu’après trois sonneries il n’y avait pas de réponse, alors on savait que l’agent ami(e) frère ou sœur, oncle ou tante, père ou mère, avait été dégagé, on disait alors compressé. Chacun appelait chacun et les informations consolidées commencèrent à arriver en fin de journée.

  • Monsieur et madame X ont été tous les deux licenciés ?! Quelle horreur !
  • Madame Y, a été déflatée ? Oh la pauvre, elle qui vient de perdre son mari !
  • Monsieur Z ? Il a bien mérité ce qui lui est arrivé, toujours à se balader dans les avions ! Quant à Monsieur P, c’est vraiment dommage qu’il soit resté ! Dans tous les cas, il verra, ” Billecart est encore là… !”

Même dans ces moments difficiles, les vilains sentiments n’avaient pas disparu du cœur de personnes ayant pourtant travaillé ensemble pendant plusieurs années.

Après la réduction des effectifs, le Président et son équipe se sont attaqués à celle des fréquences des Compagnies européennes, et à la mise en place de quotas de passagers pour certaines des Compagnies aériennes concurrentes dites de 5° liberté qui venaient « piller » le marché de la Multinationale. Cet épisode qui a duré plusieurs mois, montra toute la détermination de l’équipe à réussir sa mission. Rien ni personne ne fut ménagé, pas même UTA qui, pour le PDG figurait au nombre des concurrents, malgré ses accords privilégiés avec Air Afrique.

Pages: 1 2 3 4

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>