Chapitre IX

  • Mettre en place un comité de surveillance chargé du suivi de la mise en œuvre des différentes mesures retenues. Il pourra être composé d’un représentant du personnel, de deux spécialistes du transport aérien et de deux financiers

Le cheval de Troie sous divers camouflages de cadres, était dans la moribonde maison Air Afrique, et plus grave peut-être, dans le fœtus de la « Nouvelle Air Afrique ».

Manifestation contre la Banque Mondiale
Cliquer sur l’image.

C’est dans cette situation délétère, que la totalité du personnel, sous la houlette du syndicat, réalisant qu’il y avait réellement péril en la demeure, se mobilisa de nouveau sur le thème du départ de Monsieur Jeffrey Erickson et de l’équipe de la Banque mondiale.

Devant le caractère indéfendable de la réalité dépeinte aux administrateurs, par les représentants de tous les corps de métiers de la Compagnie, il a été proposé par le Conseil d’Administration du 13, puis décidé le 14 août 2001 par le sommet des Chefs d’États, de mettre fin pour le 31 Août 2001 à la mission du cabinet S.H. & E et celle de la Banque Mondiale. Malgré la brièveté de son passage à la tête de la Compagnie, Monsieur Jeffrey Erickson avait eu 8 mois pour désorganiser de manière irréversible la Compagnie.

Concernant le choix du successeur potentiel de monsieur Jeffrey Erickson, les candidatures affluèrent de partout : 116 dossiers au total. Au vu de certaines candidatures internes (Pilotes, Chefs de département, Chefs de service, Délégués du personnel), il était devenu clair que la Compagnie était réellement tombée bien bas pour que certains de ces postulants puissent s’imaginer occuper le poste de DG.

Dans le même temps, comme sorti de nulle part, s’est imposée l’idée que le futur DG devait être un financier parce que la compagnie regorgeait de compétences techniques et que les problèmes à venir ne seraient que des problèmes financiers.

Pour conduire le processus de liquidation de la compagnie… et la création d’une nouvelle compagnie, le Conseil d’Administration de Brazzaville, choisit comme DG pour une période de transition, Monsieur Marcel Kodjo, haut cadre de la commission bancaire de l’UEMOA (Union Économique et Monétaire Ouest Africain). C’était un financier issu de la BCEAO (Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest), ayant entre autres, dirigé la privatisation de BIAO en Côte d’Ivoire.

Monsieur Marcel Kodjo réintégra en Septembre 2001, dans leurs fonctions respectives ou dans des fonctions équivalentes, les Directeurs Centraux et Directeurs de Marché, dont la suspension remontait aux décisions du DG Erickson.

Manifestation contre la Banque Mondiale
Cliquer sur l’image.

Pages: 1 2 3 4

1 comment to Chapitre IX

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>