Chapitre VII.8

Sans aucun doute, ils étaient nombreux parmi les décideurs ceux qui se projetaient déjà comme futurs « patrons », actionnaires ou gestionnaires des sociétés de handling à créer dans leurs pays respectifs.

En effet, lors du Comité des Ministres du 08 octobre 1999 tenu à Abidjan, concernant le handling, les ministres avaient décidé, après exposé du DG et un large tour d’horizon, que la Direction Générale négocie avec chacun des États membres, des structures d’assistance au sol en partenariat avec des tiers.

À son arrivée à la tête de la Compagnie, Sir Harry avait tenté de faire reporter cette décision.

En dépit d’une position de façade irréprochable, courageuse et responsable à chaque Conseil d’Administration, Sir Harry et son conseiller, s’activaient en interne, malgré notre opposition déterminée ainsi que celle de certains Directeurs, à coup de notes de services, à créer leur « entité escale » (octobre 1998). Cette « entité escale » conçue en dépit du bon sens, était taillée sur mesure pour préparer le moment venu, une structure privée d’assistance au sol dont ils prendraient sans aucun doute le contrôle.

La découverte d’un projet de création de société privée d’assistance au sol à Abidjan, projet initié par monsieur Vassiriki Savané l’ami du DG, et ayant une parfaite symétrie avec les notes de service éditées en interne, a conduit le STRACONACI (Syndicat des Travailleurs de Compagnies Aériennes de Côte d’Ivoire) et les délégués du personnel navigant, à tenir une Assemblée Générale le 21 novembre 1998 pour dénoncer ce projet et ses auteurs.

Pages: 1 2 3 4

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>