Commentaires

Derniers commentaires

  • Oumar kone sur Caravelle: “Woah! La caravelle se210! Cdb sabbagh et copilote Gomez alain.c’était l’aéronef de l’ÉNAC qui nous a envoyé en voyage de sotie a Las palmas en1978!Juin 30, 17:54
  • dd sur Souvenirs d’une vie de voyages: “Bernard Reynier, adolescent à Garoua dans les années 60/70 nous a envoyé quelques photos, souvenirs de ses voyages avec Air Afrique et UTA. Merci. Cliquez sur les images pour agrandirJuin 4, 18:27
  • JULIEN Jacques sur DC-4: “La preuve qu’à plusieurs, on est meilleur. Effectivement je l’ai oublié. Il faut dire qu’il était bien caché et semble avoir passé peu de temps à Air Afrique. Le livre de John et Maureen Woods : « DC-4 », ouvrage incontournable du début des années 80, cite le F-BILL loué à Air Afrique en 1963 sans autre précision, avant sa location à Transgabon, où il devient le second TR-LKA. (Il y en eut deux portant la même immatriculation, ce qui facilite les choses !). Cet ouvrage oublie la location à Tunis Air en 1961 et à Airnautic en 1965. Le hors-série de nos amis du Trait d’Union : « Les DC-4 et C-54 d’Air France », s’appuyant sur les suivis techniques d’Air France, ne parle pas de location à Air Afrique, simplement d’une affectation au centre de Dakar entre le 4 avril et le 5 juillet 1963. Ces registres précisent que : « les affrètements et les prêts ponctuels […] ne sont pas retranscrits. On semble donc être dans ce cas, l’appareil aurait volé 3 mois pour le compte d’Air Afrique. Ce qui est étonnant, c’est qu’on l’ait repeint pour un temps aussi court. (On ne peut douter de la photo, à l’époque on ne disposait pas d’ordinateur pour modifier aisément les livrées des appareils). J’ai de bons souvenirs, à Libreville avec le KA. L’appareil était équipé façon cargo mixte. En fonction des réservations passagers et fret, on démontait les premières rangées de fauteuils pour agrandir la soute cargo avant.Juin 1, 09:22
  • Bernard sur DC-4: “Réponse à Raphaël question du 7 Mai 2016 à 4H47 Question relative à des photos d’AIR CAMEROUNMai 28, 16:35
  • Bernard sur DC-4: “Bonjour Je ne sais pourquoi je n’ai pas lu votre question en 2016?? Nous sommes en 2021… mais il n’est jamais trop tard… Je dispose de quelques photos d’AIR CAMEROUN et suis disposé à vous en faire copie. Mon E Mail brey.reynier@gmail.comMai 28, 16:34
  • Jean-Christophe Brenier sur DC-4: “Selon le site planelogger.com, le c/n 42924 a volé pour Air Afrique en 63… https://www.planelogger.com/Aircraft/Registration/F-BILL/630856Mai 28, 10:19
  • Alain TRUFFAUT sur Air Afrique a été ma famille: “Pour moi également Air Afrique a été ma famille. J’y ai appris mon métier de Pilote de Ligne et y ai rencontré ma future épouse il y a 45 ans. Mon père, mon oncle et mon cousin en ont aussi fait partie de la famille RK. Merci Air Afrique.Mai 1, 13:45
  • JULIEN Jacques sur Bessie COLEMAN: “Je connais ces deux BD qui rendent indirectement hommage à Bessie. Je les ai juste feuilletées. Un beau graphisme. Dans le second tome de “Liberty Bessie” l’hydravion, un S-38, évoque également l’appareil,”Osa Ark”, utilisé dans les années 30 par le couple d’explorateurs Osa et Martin Johnson. J’ai trouvé aux USA une petite BD destinée aux enfants,en anglais, “Bessie Coleman daring stunt pilot” J.JulienAvr 30, 16:05
  • dd sur Bessie COLEMAN: “AIR JOURNAL : Le 30 avril 1926 dans le ciel : Bessie Coleman éjectée en vol meurtAvr 30, 13:04
  • S.Hacquard sur Bessie COLEMAN: “Pour illustrer cet article, deux séries récentes de bandes dessinées mettent en scène des femmes pilotes afro-américaines. “Liberty Bessie” chez Glénat est l’histoire d’une fille à la recherche de son père disparu, pilote chez les “Red Tails”. “Black Squaw” chez Dupuis retrace (de façon romancée ?) la vie de Bessie Coleman.Avr 29, 17:29
  • REYNIER sur YS-11: “Bonjour C’est une réponse tardive!!!! mais au cours des années 1963 – 1973 l’intérieur Camerounais fut desservi par les DC4, DC6 et le YS-11A (très peu longtemps pour celui ci)puis Caravelles TU-TCO et TU-TCY…. J’ai eu le plaisir de voler en tant que passager sur nombre de ces avions mythiques!Avr 22, 14:58
  • dd sur L’Aviation en Afrique Centrale entre 1945 et 1960: “Si vous me la faites parvenir avec quelques explications, date, lieu, qui pilotait, ce que vous savez… je la publierai volontiers.Avr 12, 09:14
  • HASSE Hervé sur L’Aviation en Afrique Centrale entre 1945 et 1960: “j’ai une photo de l’avant dernier lacecoere 631 amerrisant sur le Chari en 1956, selon le commentaire indiqué par mon pèreAvr 12, 09:11
  • HASSE Hervé sur L’Aviation en Afrique Centrale entre 1945 et 1960: “en film, je viens de nous revoir descendre du DC 10 et mon père nous accueillir à maya mayaAvr 12, 09:08
  • HASSE Hervé sur L’Aviation en Afrique Centrale entre 1945 et 1960: “j’ai une belle photo du latecoere 631 amerrissant auTchad : commentée par mon père : amerrissage de l’avant dernier Latecoere sur le Chari aout 1955, photo Gargano.Avr 12, 09:07
  • dd sur Chapitre IV.5: “Merci de votre fidélité à Air Afrique et de l’intérêt que vous portez à notre compagnie aujourd’hui disparue. Je suis le créateur du site et le webmaster mais une grande partie des pages et articles ont été écrits et documentés par Jacques JULIEN et bien sûr “MON ÈRE AFRIQUE” par Yacouba NDIAYE. Amicalement DDAvr 11, 14:56
  • Olivier GATABANTOU MPOSSI sur Chapitre IV.5: “Merci monsieur Daniel DAX pour le livre AIR AFRIQUE… C’’est avec un grand intérêt pour l’aviation et une passion inée pour l’aviation commerciale que je consulte et lis l’historique d’AIR AFRIQUE de sa naissance le 28 mars 1961 à sa faillite en 2002 après les attentats du 11 septembre 2001…AIR AFRIQUE fus unique, je tenais a vous félicité pour votre Ouvrage riche en histoire. C’est avec grands intérêts que je lis et consulte régulièrement votre site internet pour comprendre l’historique d’Air Afrique, Air Afrique fut unique.Avr 11, 12:21
  • dd sur Chapitre IV.5: “Effectivement il faut tout lire. Amicalement. DDAvr 11, 12:06
  • Olivier GATABANTOU MPOSSI sur Chapitre IV.5: “TADE, Mais faut aussi voir le contexte .. le Franc CFA avait été dévalué par la Banque de France , d’où un ajustement des salaires et la grogne du personnel navigant ( Chef pilote, Commandant de bord, Copilote, Chef de Cabine principal, chef de cabine, et Hôtesse de l’air/Steward) … Travailler dans les airs un espace clos , c’est fatigant sur le long terme. Les rythmes répétitifs des vols ✈️ , la météo capricieuse, le comportement de certains passagers, c’est fatigant, même si tout les vols ✈️ ne se ressemble pas car la météo, les passagers, et Certains membres d’équipage changent… après il y avait une irresponsabilité de la direction générale de mieux payer certains navigant expatriés au détriment des locaux qui voyaient leurs salaire baisser, après faut avouer que la compagnie a dû faire appel à des expatriés pour occuper certaines fonctions et pour les attirer et les garder en Afrique RK a dû bien les rémunérer …ce qui a causé la grogne d’une partie du personnel navigant local qui voyait leurs salaires baisser à cause de la dévaluation du franc cfa. Gérer une compagnie Aérienne en Afrique Noire n’est pas un travail facile, le manque de certains équipements dans certains pays d’Afrique francophone (MRO , Centrale d’achat, société de leasings etc…) , l’externalisation de certaines activités dans des pays plus développés, le coût de la maintenance des avions ✈️, du catering , la location des avions en leasing, le handling, combiné à cela le manque de liquidités dû la parité Franc Français (maintenant €uros) / Franc CFA etc… a un coût non négligeable sur la gestion de la compagnie aérienne…. Plusieurs pays et entrepreneurs se sont lancé dans ce secteur très réglementé mais bon nombre d’entre eux en finie par fermer, il suffit de voir l’histoire d’AIR GABON , CAMEROON AIRLINES, LINA CONGO , ECAIR – EQUATORIAL CONGO AIRLINES , GABON AIRLINES, AIR IVOIRE, AIR SÉNÉGAL , TOUMAI AIR TCHAD , AIR MALI, HEWA BORA AIRWAYS, AIR ZAÏRE , AIR AFRIQUE, AIR GUINÉE et j’en passe … Le cas de la multinationale AIR AFRIQUE fut assez unique car par exemple <<>> l’irresponsabilité et la colère de certains équipages , mais aussi les vols avec multiples escales pour relier une destination à une autres en eux un impact sur la santé financière de la compagnie Aérienne. @micalement TADE Olivier GATABANTOU MPOSSIAvr 11, 11:53
  • dd sur DC-8: “Merci. C’était il y a 50 ans… quels souvenirs.Avr 9, 17:03

Les commentaires sont clos