Dans les médias…

Extrait : Le grand déballage – BurkinaInfo

Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo (04’30”)

J’ai écouté avec beaucoup d’attention le récit de Monsieur Basile GUISSOU concernant le Président Houphouët BOIGNY et Air Afrique.

1- Ses propos m’ont laissé perplexe à plus d’un titre. En effet, selon le narrateur :

Lorsque le PDG Monsieur Auxence ICKONGA (NDLR 3e PDG africain) a présenté son plan de redressement aux chefs d’états, le Président Houphouët-Boigny aurait dit ceci : 《 Je vous ai toujours dit qu’un noir ne peut pas diriger une compagnie en Afrique. Air Afrique ne peut pas être dirigé par un africain ! 》.

Pures affabulations !!

En effet, aucune réserve d’aucun état n’a été et ne pouvait être formulée lorsque Monsieur Auxence ICKONGA a été nommé PDG pour remplacer l’ivoirien AOUSSOU KOFFI. Mieux, c’est trois mois après le sommet de Lomé qu’il prend fonction et exerce son mandat de 1985 à 1988.

À écouter le narrateur qui conclut sa tirade par cette autre affirmation prêtée au Président Houphouët Boigny : 《 Donnez-moi le feu vert, je vais voir mes amis français, ils vont nous amener un français pour redresser la compagnie 》. On pourrait penser que c’est après ce sommet de 1985 que monsieur Yves Roland-Billecart a été nommé PDG.

2 – Rappel des circonstances du recours à un PDG Français :

C’était en 1988. Devant la dégradation continue des résultats de la compagnie et à cause des nombreuses absences de Monsieur Auxence ICKONGA, le sommet des chefs d’états tenu à Niamey en 1988 a décidé de mettre fin au mandat de Monsieur Auxence ICKONGA et lui trouver un successeur.

C’est au cours de ce sommet que le Président Houphouët BOIGNY doyen d’âge des présidents fondateurs d’Air Afrique a été chargé par ses pairs de trouver une solution pour assurer la survie de la compagnie.

Le président Houphouët BOIGNY a proposé que le futur PDG soit choisi hors des états membres afin d’échapper aux pressions des chefs d’état et des administrateurs.

Le sommet des chefs d’états, non sans frustration de certains membres, mais sans aucune réserve ouvertement exprimée approuva la proposition du Président Houphouët BOIGNY.

La suite est connue, Monsieur Yves Roland-BILLECART est arrivé en 1989.

Pour liquider la compagnie ?

Ma réponse se trouve dans
MON ÈRE AFRIQUE
Que s’est-il passé ? Ma part de vérité

Ce livre a été écrit par Yacouba NDIAYE ancien Directeur d’Air Afrique pour faire entendre un son de cloche autre que les sempiternels clichés accablant la seule gestion de Monsieur Yves Roland-BILLECART.

Yacouba N’DIAYE

ndiaye.yacouba@gmail.com
Blog : www.airafrique.eu
Pures affabulations !!
Édition l’Harmattan. Auteur

Café littéraire à Bamako

Souvenirs

J'aime Air Afrique

Début mai 1967 j’arrivais à Fort-Lamy avec pour tout bagage une cantine… qui m’a beaucoup servie ensuite lors de plusieurs changements d’affectation. Elle a vu du pays, Niamey, Libreville, Abidjan, retour en France… je l’ai encore emmenée en Provence et depuis 30 ans, au grenier elle servait de protection contre les souris pour les objets qui ne nous servaient plus et que nous ne voulions pas jeter. À l’occasion de quelques rangements, pour faire de la place, j’ai retrouvé ma cantine et tout de suite j’ai flashé sur cet autocollant qui rappelle 36 années de ma vie.

MON ÈRE AFRIQUE – Yacouba Ndiaye

Après plusieurs années d’efforts et de difficultés notre ami et collègue Yacouba NDIAYE a réussi la publication de son livre “témoignage” sur la disparition d’Air Afrique “MON ÈRE AFRIQUE“.

MON ÈRE AFRIQUE - Que s'est-il passé ? Ma part de vérité !

AMAZON - MON ÈRE AFRIQUE   FNAC.COM  AMAZON - MON ÈRE AFRIQUE  DECITRE - MON ÈRE AFRIQUE

Saint-Louis du Sénégal

Saint Louis du Sénégal est aux confins du rêve
Antoine de Saint Exupéry, Courrier Sud

Il arrive qu’une photo réveille des souvenirs. C’est le cas de celle-ci.

2004 Saint-Louis du Sénégal, hydrobase (Jacques Guillem)

Mon ami Jacques Guillem est connu pour son incroyable collection de photos d’avions. Il nous en a fourni de nombreuses pour le site. Il collabore avec beaucoup de revues aéronautiques dont le Fana de l’Aviation. Ce qui est moins connu, c’est qu’il est un amoureux de l’Afrique. Il l’a parcourue à maintes reprises en monomoteur. Il m’a adressé quelques vues du Sénégal, dont celle-ci qui m’a interpellé, l’hydrobase de Saint-Louis, sur la langue de Barbarie, que j’avais connue il y a plus de 40 ans à l’abandon. Elle est devenue, en 1978, le port de pêche de la cité, avec une petite conserverie.

L’idée m’est venue de retracer l’histoire aéronautique de cette belle cité et celle du Sénégal, à travers mes souvenirs familiaux.

Continuer la lecture « Saint-Louis du Sénégal »

19 ans… 6 milliards de Fcfa pour les anciens

Le personnel ivoirien de l’ex-compagnie multinationale Air Afrique réclame 6 milliards de Fcfa à l’Etat de Côte d’Ivoire au profit de 867 agents et leurs familles.

Côte d’Ivoire : Les employés de l'ex-Air Afrique réclame 6 milliards Fcfa de droits
Cliquez sur la photo pour accéder à l’article

Liquidation d’AIR AFRIQUE, un scandale

LIQUIDATION D’AIR AFRIQUE, UN SCANDALE FINANCIER QUI PERDURE !

Vingt-ans après cette liquidation, les ex-travailleurs sénégalais courent toujours derrière leurs indemnités estimées à 10 milliards de francs CFA contrairement aux ivoiriens, burkinabès, nigériens, mauritaniens, maliens, etc.

Souvenirs d’une vie de voyages

Souvenirs d'une vie de voyages

Cri du cœur, la fin d’un parcours

Il était une fois dans notre espace aérien et dans l’Univers au-delà de nos frontières,
une Antilope-Cheval qui voulait ouvrir les portes de notre continent au Monde.

Continuer la lecture « Cri du cœur, la fin d’un parcours »

Air Afrique a été ma famille

À l’occasion de ce qui aurait pu être le soixantième anniversaire de la création d’Air Afrique (28 mars 1961), jeuneafrique a consacré une série de 6 articles à la compagnie multinationale aujourd’hui disparue… série complétée par le témoignage de Yacouba NDIAYE, ancien directeur fret, auteur de MON ÈRE AFRIQUE.

En trente-et-un ans à Air Afrique, Yacouba N’Diaye est passé par Bangui, Libreville, Dakar, Abidjan et a gravi tous les échelons de la compagnie. Pour Jeune Afrique, il revient sur l’aventure de toute une vie, Air Afrique était sa famille… (la mienne aussi).

Air Afrique a été ma famille