Les uniformes des hôtesses

1962

Jacqueline Lopez et Judith Vaz


1963

1963 Première promotion hôtesses

Il s’agit de la première promotion. Nos jeunes hôtesses sont fières et sont quelque peu intimidées. L’uniforme est des plus classique. En ces années, l’aviation civile était toujours sous l’influence de l’armée : bleu marine pour les PNT et les stewards, uniformes hérités des IPSA pour les hôtesses. L’époque n’était pas à la fantaisie. Pour ces jeunes pionnières, une stricte robe bleu ciel, bon chic bon genre, agrémentée d’un petit chapeau bien sage.


1965

1965 - L’instructeur Le Mansec entouré de ses éléves

Pas d’innovation majeure dans cet uniforme créé par « la Belle Jardinière ».
On reste dans le bleu, et le plus extrême classicisme.


1967

1967 - Josée Grard1967 - Danielle Diop

Si la tenue « européenne » reste très sobre, Air Afrique s’émancipe du classicisme européen avec un retour à la féminité africaine tant chantée par L.S. Senghor. Cette belle innovation est conçue par A. B. Créations, dans un tissu de coton infroissable et une impression Java. Ce modèle rappelle par sa forme le pagne drapé et la camisole cintrée à la taille que portent les femmes dans les villages. Nos hôtesses le porteront avec la même grâce et la même élégance. Toutefois, on reste dans le bleu pâle, couleur classique des uniformes d’été.


1968

1968 - Promotion hôtesses


1969

Les temps sont à la rupture. On abandonne le bleu marine dans les compagnie aériennes européennes, l’ourlet de la jupe passe délibérément au dessus du genou ! On ne connaîtra pas de ce côté de l’Atlantique les shorts et bottes des hôtesses américaines, mais un vent de liberté souffle aussi sur les uniformes. Air Afrique ne manque pas à la règle, il s’agit d’affirmer son identité propre et son ouverture sur le monde. Le DC-8 63 et les deux Caravelle viennent de rejoindre la flotte.

Conçu par Ted Lapidus, cet ensemble rouge mangue de 4 pièces (robe, veste manteau et casquette) se veut à l’image de la compagnie : dynamique. Cet uniforme sera couronné au concours de miss Hôtesse Afrique organisé à Douala en 1971 par Alitalia.

L’uniforme est présenté le 10 mai 1969 lors de l’inauguration de l’aérogare d’Abidjan.

La description de l’uniforme par Air Afrique Informations :

De couleur rouge mangue, il se compose d’une robe « hauban », d’une veste « écubier », d’un manteau « Katamaran » et d’une ravissante casquette. Un soin particulier a été apporté à obtenir une ligne fine et sobre, séduisante et moderne et toujours admirablement appropriée à la jeunesse. On applaudit aussi unanimement la robe sans manche, ceinturée assez haut pour offrir le plus de jambes (sans être exagérément mini) avec deux poches dissimulées dans les coutures de côté et la veste courte très ajustée à la taille. Elle reprend les mêmes thèmes que la robe avec épaulettes surpiquées se terminant par un embout métallique. Col « Cox » et double boutonnage. Le manteau fait ensemble avec la robe ; caban croisé haut par devant, boutons dorés sous un col « Cox ». Quant à la casquette, c’est la boule à tranche et petite visière, très joliment attrayante. L’antilope cheval brodée et dorée figure naturellement sur les vêtements et la casquette.

| | |

On en profite pour habiller nos stewards de tenues un peu moins « militaires ». Là aussi, on abandonne le bleu marine pour des tons beige marron, la teinte de la veste étant un peu plus soutenue.

1969


1973

Air Afrique passe au gros porteur. Le premier DC-10 a posé ses roues sur la terre sénégalaise le 3 mars  1973. La décoration intérieure des appareils joue sur des couleurs plus « naturelles » (vert, ocre, marron). Des teintes qui évoquent la savane, territoire du Koba. Il fallait que la nouvelle tenue d’été reprennent ces teintes chaudes et soit en harmonie. Ce ne fut pas sans quelques problèmes : la nouvelle tenue devait être infroissable et tenir ses couleurs au lavage. On devait abandonner le coton pour des textiles plus synthétiques. Or, on ne savait pas imprimer du pagne autrement que sur du coton ! La quête fut longue, mais finalement, on choisit un tissu acrylique en deux teintes : vert et marron. Sur un fond de petits motifs « écaillés », l’antilope cheval dessinée par l’artiste togolais Paul Ahyi est toujours présente. Cette tenue est portée le 15 avril 1976 lors de la remise des médailles du travail à l’occasion du 15 ème anniversaire d’Air Afrique.

| | |

Été 1973


1976

Robe chasuble et veste, dans les tons vert amande et marron, cet ensemble est conçu par Pierre Cardin. Une écharpe de mousseline remplace la casquette. La tenue africaine est dessinée par Lise Senghor et confectionnée par Ô Mademoiselle dans un wax très coloré. À la même époque, la Première classe prend le nom d’Oasis et l’on voit apparaitre un nouvel uniforme africain dans les tons bleus.

| | |


1982

Nouvel uniforme africain qui se décline en vert, bleu et marron. Dessiné par Bossard Communication et réalisé par AM Créations, il accompagne le tailleur rouille conçu par Carven. Ce dernier est accompagné d’un manteau et d’un carré de soie dans les mêmes tons. La tenue africaine décline un pagne en trois teintes : vert, bleu, marron.

|


1987

Nouvelle création de Carven, un ensemble jupe, chemisier, veste complété par un foulard et un imperméable à doublure amovible dans les teintes rose saumon. (Photo 21)
La tenue africaine, créée par Ô Mademoiselle se décline en rose et turquoise. (Photos 22).

|


1991

Pour ses 30 ans, Air Afrique retrouve le bleu pour l’uniforme d’hiver. Un ensemble jupe, veste, manteau bleu… sur un chemisier fleuri, complété d’une écharpe du même motif. La tenue africaine se compose d’un ensemble vert.

| |



2000

Y a-t-il eu un uniforme pour accompagner la nouvelle livrée des A 330 en septembre 2000 ?


Hôtesses au sol

Hôtesses sol 1969Hotesses sol 1969 - Flora et le Pdt Bongo

Cette couverture d’Aviation magazine de 1969, montre l’uniforme des hôtesses au sol de l’époque. C’est celui que j’ai connu en arrivant en juin 1969 à Libreville. On retrouve Flora lors de l’inauguration de l’agence aux cotés du Président Bongo en mai 1970. Il ne me semble pas qu’il ait changé en 10 ans. Peut-être après ?

Ce travail sur les uniformes de nos hôtesses est très incomplet. L’idée est qu’il soit une base pour permettre à chacune et chacun d’apporter sa pierre et que ce texte puisse se modifier au fil du temps en fonction des photos et documents que vous retrouverez dans vos albums… et que vous aurez la gentillesse de partager.

Je souhaite aussi, par ce biais, rendre hommage à toutes nos anciennes collègues (et leurs camarades stewards) qui ont fait cette entreprise, avec leurs sourires, leurs joies mais aussi leurs peines.

Jacques JULIEN

5 comments to Les uniformes des hôtesses

  • Suzie Vve Simedou

    En réponse à Mr où Mme Fanfan concernant les premières hôtesses navigantes gabonaises à Air Afrique, j’ai quelques noms.
    Pas toutes hélas !
    Marie-Louise RIGO une Franco-Gabonaise, Simone Aworet Ogoulat, puis en 1968 sont arrivées Gisèle Pallard et moi-meme Suzie Evedang.
    Ont suivi Irène Reteno, Marie Pallard, Solange Boukah et Jacqueline Lanchais.

  • fanfan

    Bonjour,
    Serait- il possible d’avoir l’identité de toutes les premières hôtesses de l’air Gabonaise ayant fait leur début à Air Afrique svp?

  • Kenneth

    Il me semble me rappeler que les hotesses portaient un uniforme violet clair avec en motif le koba en violet plus foncé vers la fin des années 90-début des années 2000.

  • jean louis Delpech

    photo de droite 1982, quatrieme personne en partant de la gauche, il me semble reconnaitre Claude reydlet (pas sur de l’orthographe du nom de famille).
    Amicalement

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Subscribe without commenting