Pdts Directeurs Généraux

M. CHEIKH FALL

Cheikh Fall premier président Air AfriqueLe 26 juin 1961 à Abidjan, l’Assemblée constituante de la compagnie désigne à l’unanimité le premier Président d’Air Afrique. Membre de la délégation sénégalaise, M. Cheikh Fall est alors âgé de 37 ans et occupe les fonctions de Secrétaire Général aux Transports et Télécommunications du Sénégal. De 1961 à 1973; M. Fall permit à Air Afrique de vivre son premier décollage, de remporter ses premiers grands succès et d’ouvrir l’Afrique toute entière sur le Nouveau Monde, avec en particulier la première liaison entre l’Afrique et les États-Unis (New York), le 18 mai 1965. 12 ans d’une carrière exemplaire, marquée par trois mandats successifs. (Décédé le 12 novembre 2006 à Dakar)

JEUNE AFRIQUE 20 novembre 2006

Cheikh Fall, premier PDG d’Air Afrique écrit par Elimane Fall

Air Afrique est morte une seconde fois. Premier PDG de la compagnie panafricaine (1961-1973), le Sénégalais Cheikh Boubacar Fall est mort le 12 novembre, à Dakar. Il avait 83 ans. Tous ceux qui l’ont connu gardent de cet ingénieur diplômé de l’École supérieure d’électricité de Paris (Supelec), le souvenir d’une forte personnalité. Chez lui, la rigueur mathématique n’éclipsait jamais totalement le côté bon vivant, avec ses éclats de rire et ses reparties parfois cinglantes.

Cet ancien élève de math sup au lycée Louis-le-Grand (il avait pour correspondant un certain Léopold Sédar Senghor) pouvait se montrer imprévisible – et prompt à épouser une cause juste. À la tête de l’Association générale des étudiants africains en France, il entre très tôt en contact avec Félix Houphouët-Boigny, le leader du Rassemblement démocratique africain (RDA), pour lui témoigner la solidarité des intellectuels africains face à la répression coloniale en Côte d’Ivoire. De cet épisode naît une solide amitié entre les deux hommes.

À la fin de ses études, Cheikh Fall est invité par le futur chef de l’État ivoirien à s’installer à Abidjan. Le 25 juin 1961, il est nommé à la tête d’Air Afrique. Dans un premier temps, il se tient à l’écart des intrigues et des passions qui entourent la naissance du nouveau pavillon. Et puis, son langage sans fard et ses méthodes peu accommodantes finissent par incommoder nombre de chefs d’État. L’appui d’Houphouët lui est alors précieux.

Le 6 décembre 1972, il annonce son intention de quitter ses fonctions « au plus tard à la fin de l’exercice 1973 ». S’il caresse confusément l’idée d’une carrière politique, il décline l’offre que lui fait le Premier ministre Abdou Diouf, à la demande de Senghor, d’entrer dans le gouvernement sénégalais. Du coup, la rumeur fait de lui un possible candidat à la présidentielle de janvier 1973. Pour Senghor, c’en est trop. En novembre 1972, il fait part à Houphouët de son désir de voir Cheikh Fall, dont le mandat s’achève en mars 1974, relevé de ses fonctions. Les deux hommes abordent à nouveau le sujet en marge du sommet de la CEAO, en avril 1973, et se mettent d’accord sur l’échéance du mois de décembre suivant. Mais Senghor ne peut plus attendre, il veut que Cheikh Fall s’en aille en septembre. Un conseil d’administration est convoqué le 25 juin. S’estimant trompé, Houphouët menace de claquer la porte. Les choses finissent par rentrer dans l’ordre, quatre jours plus tard, à l’issue d’un voyage d’Abdou Diouf à Yamoussoukro. C’est finalement l’Ivoirien Aoussou Koffi qui prendra la tête de la compagnie.

M. AOUSSOU KOFFI

Aoussou Koffi, deuxième président d'Air AfriqueDeuxième Président de la compagnie, M. Aoussou Koffi fut élu à l’unanimité sur proposition de la Côte d’Ivoire, lors de la réunion du Conseil d’Administration du 30 août 1973 à Assouindé. Secrétaire d’État à l’Industrie et au Plan, Président de l’Autorité pour l’Aménagement de la vallée du Bandama. Sous sa présidence, de 1973 à 1985, la compagnie rentrera notamment dans l’ère de l’électronique avec l’informatisation de la réservation, s’ouvrira sur le Moyen-Orient en direction de Djeddah en Arabie Saoudite et enfin, développera sa flotte grâce notamment à l’acquisition des Airbus A300-B4 (25 mai 1981). (Décédé le le 04 avril 2009 à la Pisam à Abidjan)

M. AUXENCE ICKONGA

Auxence Ickonga, troisième président d'Air AfriqueTrois mois après le sommet de Lomé (IVème Conférence des chefs d’État membres), M. Auxence Ickonga succède à M. Aoussou Koffi le 25 juin 1985 à Abidjan.? Avant d’exercer les fonctions de PDG d’Air Afrique, M. Ickonga, d’origine congolaise, avait occupé des postes de la plus haute importance. Plusieurs fois ambassadeur notamment en France et en Grande-Bretagne, il a été également ministre des Affaires Étrangères et ministre de l’Équipement chargé de l’Agriculture et des Eaux et Forêts ; Directeur Général de la Société Nationale d’Électricité du Congo et enfin, Président d’Hydrocongo. M. Auxence Ickonga a eu la lourde tâche de gérer la compagnie au moment où celle-ci affrontait d’importantes difficultés financières. En 1989, Auxence ICKONGA est Président de la Commission du Contrôle d’État. Sa mort fut subite, à l’Hôpital général de Brazzaville. Il est enterré dans l’enceinte abritant le mémorial Marien Ngouabi. POUR LE CONGO-BRAZZAVILLE (numérique Google)

M. YVES ROLAND-BILLECART

Yves Roland-Billecart, quatrième président d'Air AfriqueM. Yves Roland-Billecart a quitté son poste de Directeur Général de la Caisse Centrale de Coopération Économique, pour devenir le 2 mars 1989, le quatrième Président de la compagnie multinationale. Placée sous le double signe du Redressement et du renouveau d’Air Afrique, la présidence de M. Roland-Billecart a notamment été marquée par le retour de la compagnie aux bénéfices financiers. Sur la base du Plan de Redressement qu’il a élaboré et qui a été approuvé par les chefs d’État des pays membres, Air Afrique a renoué avec le succès grâce à une gestion rigoureuse et une politique de développement résolument tournée vers l’avenir. (Source : Balafon numéro 98 juin-juillet 1991 – 30 ans)

Yves Roland-Billecart, artisan des négociations d’Evian


17 comments to Pdts Directeurs Généraux

  • Ali MAAZOU

    Bonjour
    ZCZC

    Je suis un ancien de télécom ABJXWRK, je voudrai bien avoir 2 infos
    1) Peux-on utiliser le logo RK (simple nostalgie) ,je développe des logiciels et voudrai bien utiliser le logo en icone ? Si non comment m’en prendre ?
    2) QQ1 a des nouvelles de l’affaire de Mr Pierre AGBOBA ? Ou ils en sont?

    Felicitations pour ce site que je viens de découvrir , en le lisant j’ai eu une larme aux yeux !
    Dieu vous donne la force de continuer

    NNNN

    • dd

      Malheureusement je n’ai pas de nouvelles de Pierre Agbogba sauf par la presse sénégalaise qui relate le procès de Karim Wade. Une recherche sur Google permet de retrouver le compte-rendu des audiences où il a été interrogé mais cela remonte à septembre 2014.

      Merci pour vos encouragements.
      DD

    • passager air afrique

      pour pouvoir utiliser le logo d’air afrique(a quelles fins?) il faut prendre attache avec le bureau ivoirien des droits d’auteurs avec la presomption selon laquelle que ce logo etait brevete tout comme l’appellation(« air afrique » et ses couleurs « vert jaune ») a abidjan ville siege d’exploitation de la compagnie rk.cpdt rk etait une multinationale certainement que les autres etats membres furent depositaires des memes brevets.

      vous pouvez prendre contact soit avec le bureau iv des droits d’auteurs,le greffe du tribunal de commerce d’abidjan(ville siege)soit aupres du syndic liquidateur ou aupres de tout autre etat membre pour plus d’informations.ce logo demeure propriete des etats membres.autrement les agents d’air afrique pourront se constituer partie civile contre vous et vous attraire devant un juge pour contrefacon ou usage illegal d’un symbole communautaire a des fins personnelles… donc prudence.

      swiss international avait repris le logo de swiss air.(croix rouge). tous ces logos sont tous brevetes.

  • Auxence

    Bonjour je me nome Boa Auxence JE SUIS Médecin et je porte le prénom de Mr Ickonga Auxence qui fut un ami intime à mon père MR Boa François de Cote d’Ivoire Abidjan . Mon père ayant perdu de vue son ami Mr Ickonga Auxence aimerai bien avoir de ses nouvelles .
    je pris toutes personnes ayant des nouvelles de Mr Ickonga Auxence me contacté au email suivant auxenceboa@yahoo.fr
    merci

  • Monique Lakatos

    Il me ferait infiniment plaisir d’avoir des nouvelles du CDB Huysmans …. Amicalement

  • Marek

    Bonjour.
    Je suis vieux collecteur polonais. J’ai 58 ans où j’habite dans Wroclaw. Mon passe-temps se réunir à partir des avions les cartes postales est, les instruments, programme des vols aussi bien que la lance – pennon de voie aérienne. Je demande à m’envoyer ai passé des choses, ou peux m’envoyer petit le modèle de l’avion du votre la voie aérienne ? ? Pour moi accomplissement de volonté ma demande je serai obligé très et heureux. Je salue chaudement. De la marque Mirski de respect.

    MAREK MIRSKI
    B.P. 1383
    54-137 WROCLAW-16
    POLOGNE

  • salut catherine-tu fus mon apprecié copi aussi-rapelles moi le nom de mon copi dont le prenom etait jacques a l’epoque 67-71-merci l’ami !

  • J F CATHERINE

    La periode Koffi n’a t elle pas plutot ete l’envol de air wafou, sa propriete ? (l’hotel-piscine-restaurant Wafou a ABJ)
    dont le personnel profitait de billets gratuits RK pour voyage a Paris ?
    le debut de la fin, les % de billets gratuits (comment refuser aux autres) etant devenus astronomiques, le reste suit.

  • Regis BOUDIN

    Un amical bonjour à Suzy SIMEDOU et à Jean Pierre SORIN…
    Régis

  • DD

    Pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté je précise que l’histoire d’Air Afrique telle que je la présente est une compilation de documents en ma possession et ne vise pas à prendre parti et à donner ma version des faits. Les quatre lignes consacrées – pour l’instant – à Yves Roland-Billecart ainsi qu’aux autres PDG ont été recopiés du Balafon numéro 98 juin-juillet 1991 – 30 ans et sont la vision officielle à cette époque. Bien sûr chacun d’entre vous a la possibilité de donner son avis. Mieux encore je serais prêt à accueillir un article si celui-ci donnait un point de vue argumenté un peu original…

    Dans une autre partie de ce site, « Mon ÈRE AFRIQUE » écrit par Yacouba N’Diaye, relate les dernières années de notre compagnie vues de l’intérieur des instances de direction et prend parti. M. N’Diaye analyse les évènements qui ont conduit à la faillite, donne sa version des faits, l’interprète et prend parti.

    Tous les anciens « airafricains » sont les bienvenus s’ils souhaitent apporter leur témoignage.

    Daniel Daix

  • Jp Sorin

    Merci Suzie ,
    Et bonjour . Parler de redressement et de renouveau dans son cas laisse réveur sur la vérité des panégyriques …..
    Jeanpierre

  • Suzie Evedang Simedou

    Je suis d’accord avec le commentaire du cdb Sorin que je salue au passage et dont je viens de me rendre compte qu’il a les mêmes initiales que le stw.
    En effet quel intérêt à refuser de regarder en face les choses et ne rendre à César que ce qui lui appartient ? Qui nous a plombé la trésorerie avec les A310 et surtout le choix des conditions de leasing ?

  • Jp Sorin

    Je suis certain que les  » compétences  » de Mr RLD Billecart ont amélioré la vitese de chute de RK !
    JPS

  • DD

    Pas facile de trouver un portrait correct de nos premiers présidents… si vous avez une photo de meilleure qualité, n’hésitez pas à me l’envoyer. Amicalement.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Subscribe without commenting