DC-8

TU-TCP

Il s’agit du dernier DC-8 acheté par Air Afrique en 1979, époque ou le CD prend une retraite bien méritée. Ils sont pourtant presque camarades de promotion, puisque ce DC-8, du type 33, a été livré à l’U.A.T en août 1960 (ex F-BJLB). C’est le 83ème appareil (c/n 45568). Trois ans plus tard, suite à la fusion T.A.I-U.A.T, il arbore les couleurs d’UTA, et continue de desservir l’Afrique. En mars 1965, il retourne à Long Beach chez Douglas, ses moteurs trop gourmands sont remplacés par des JT 3D 3B, à double flux (les moteurs qui équiperont les TU-TCA, CD, CC, CG, CH). Il est de retour deux mois plus tard. En mars 1975, il est loué à la compagnie charter espagnole T.A.E. Il compte alors 47 223 heures de vol et 6 240 atterrissages. De retour en novembre de la même année, il est en février 1979 vendu à Air Afrique. Immatriculé TU-TCP, il prend la livrée complète d’Air Afrique, mais ne portera pas de nom. En décembre 1984, il a accumulé 62 739 heures de vol et 26 183 atterrissages.

En mai 1985, il est acheté par Spectrum Aerospace, et le 3, il est convoyé sur Zurich (vol RK9612). Peut-être devient-il la propriété de Farner Air Service A.G. Dès lors l’aéroport de Zurich utilise sa carcasse pour l’entrainement des pompiers.

Les appareils loués

Au début d’Air Afrique, les équipages des DC-8 étaient « banalisés ». Ce terme un peu barbare signifiait qu’ils pouvaient voler indifféremment sur les avions UTA ou Air Afrique. Avantage pour les rotations, on arrivait sur UT pour repartir sur RK, et vice versa. Inconvénient, il fallait impérativement détenir la licence française, une des plus difficiles à obtenir, ce qui excluait nombre de licences américaines, dont celles de la plupart de nos tout jeunes pilotes africains. Rappelons-nous, à ma connaissance, Alexis Ajavon était le seul pilote africain titulaire d’une licence française. Passons sur certains « débats » qui font sourire maintenant. De ce fait, les avions volaient indifféremment sur les lignes UT/RK, à l’exception des lignes sur Dakar. Au début, on « scotchait » le nom Air Afrique sur les avions d’UTA.

Il me semble (merci de me le confirmer) que pour les courtes périodes du Hadj, les avions UTA qui desservaient l’Arabie Saoudite prenaient une immatriculation ivoirienne. C’est ainsi que le F-BLLC a été immatriculé TU-TBX en avril/mai 1963. Le cargo F-BNLD a été immatriculé TU-TXG en mars/avril 1966 et TU-TXK de fin février à début avril 1967.

F-BLLC/TU-TBX

F-BLLCCet appareil, le 84ème DC-8, de type 32 est livré à la compagnie Northwest Air Lines le 11 août 1960 (N803US). Cette compagnie qui a aussi commandé des Boeing B720 se sépare rapidement de ses DC-8 au profit des B707, dans un souci de rationalisation de sa flotte.

C’est ainsi qu’il est vendu à U.A.T le 5 octobre 1962, avec seulement 6 201 heures de vol et 2 133 atterrissages. Il est immatriculé F-BLLC. Trois mois plus tard, en janvier 1963, il est loué à Air Afrique dont il porte la livrée et bien sûr le koba, conservant son immatriculation française. Vu les délais de mise aux standards et de peinture, il n’est pas sûr que cet avion ait volé pour U.A.T entre les deux. En avril 1963, il reçoit l’immatriculation ivoirienne TU-TBX, (sans doute pour le Hadj) et réintègre la flotte U.A.T le mois suivant.

U.A.T devient U.T.A le 1er octobre 1963, suite à sa fusion avec la T.A.I.

En septembre 1965, notre DC-8 retourne à Long Beach, chez Douglas pour y être modifié en DC-8 53 (par le remplacement de ses réacteurs à simple flux par des double flux).

Le F-BLLC quitte la flotte U.T.A en mars 1972 et opère pour la compagnie cingalaise Air Ceylon qui a passé un accord de coopération avec l’entreprise française. Il y vole sous le matricule 4R-ACQ. Air Ceylon connaissant de grosses difficultés abandonne son réseau long courrier en 1978. Le 4R-ACQ effectue son dernier courrier le 21 mars de cette année et est stocké. L’entreprise étant mise en banqueroute, l’avion, en octobre 1978, est convoyé sur Luxembourg, au profit de la compagnie cargo britannique I.A.S (qui deviendra British Cargo). Il reçoit l’immatriculation N53KM. Un mois plus tard, il est cédé au revendeur américain F.B.Ayer et convoyé sur Miami. Proposé à la vente, il n’a pas trouvé preneur et a été démantelé en octobre 1984.

TU-TXT

TU-TXTAir Afrique a loué cet appareil à UTA de juin1977 à avril 1979. Était-ce en échange du prêt du TU-TCF pour desservir le pont aérien du Nigéria ? (Voir TU-TCF).
Un des derniers DC-8, le 499ème sur la chaine (c/n 46096) était un 63PF, avion tout passagers, mais les renforts, en particulier au niveau d’une future porte cargo, étaient déjà prévus.
Livré en novembre 1969 à la compagnie américaine Eastern Airlines, il est pris en compte par UTA (F-BOLL) en avril 1973. Après avoir servi Air Afrique durant près de deux ans (6 000 heures de vol et autant d’atterrissages), il retourne à sa compagnie d’origine. Il sort de visite au Bourget en juin 1979. Il termine sa carrière en Afrique, dans le triste attentat de Ndjamena, le 10 mars1984. Tous mes anciens collègues tchadiens s’en souviennent ! Il totalisait 44 165 heures de vol et 15 133 atterrissages.

Il est surprenant de penser que si UTA et Air Afrique ont connu peu ou pas d’accidents, (ce qui prouve aussi la qualité de leurs personnels), les deux DC-8 63 d’UTA ont disparu dans des circonstances dramatiques. Si le pire a été évité lors de l’attentat contre le F-BOLL, son frère d’écurie (y compris chez Eastern) le F-BOLM, revendu par la suite à une compagnie américaine, s’est écrasé au décollage de Gander en 1985.

F-BOLF

F-BOLFCet appareil (n°353, c/n 45918) est le second DC-8 62 livré à UTA en Avril 1968 (alors que votre serviteur intégrait cette entreprise). Il a desservi les routes du Pacifique jusqu’à l’arrivée des DC 10. En 1982, il est loué à la compagnie mozambicaine Linhas Aéreas de Moçambique. Il revêt alors la livrée rouge et blanche de cette jeune compagnie. Après son retour à UTA, il est loué à Air Afrique en 1984. Il garde les couleurs UT, portant seulement un scotch vert Air Afrique. Il est de retour fin 1984, titulaire de 51 219 heures de vol et 13 744 atterrissages. En février 1986, a l’issue du dernier vol DC 8 d’UTA, il rejoint le Bourget en attendant sa vente aux Etats-Unis. Immatriculé N728PL et transformé en cargo, il vole encore quelques années pour des entreprises de cargo, telles Interstate ou Air Transport International.

Les cargos de Martinair

DC-8 F Cargo MartinairDurant les années 1970, le « pool » UT/RK a souvent utilisé les appareils d’une compagnie charter néerlandaise filiale de la KLM, la Martinair. Elle possédait outre un DC-8 33 ex KLM, deux 55F, les PH-MAU et PH-MAS, qui ont souvent opéré pour Air Afrique, avec ou sans « scotch ». Les dates sont plutôt imprécises ; merci de vos informations.

N1808E

Ce DC 8-62 (n°494, c/n 46 105) a été livré à Braniff en 1969, immatriculé N1808E. Après la faillite de l’entreprise, on le retrouve à l’aube des années 90, transformé en cargo. Après une immatriculation espagnole (EC-GCY), pour le compte de Canarias cargo, il est acheté par Rich Air. Il vole pour Air Afrique. Je l’ai vu à Roissy en avril 1998, tout blanc, portant les titres Air Afrique et le koba sur la dérive. De retour à son propriétaire, cet appareil a été endommagé à l’atterrissage à Singapour en février 2002 et semble-t-il démantelé par la suite.

F-BIUY et F-BIUZ

F-BIUY | F-BIUY

Jacques JULIEN

Pages: 1 2 3 4

16 comments to DC-8

  • Olivier D

    Bonjour, je suis a la recherche de l’horairie de mon bapteme de l’air.
    Je pense que c’etait en Fevrier 1976 un vol Air Afrique DC8 au depart de Marseille Marignane pour Abidjan.
    L’avion est parti le matin ou fin de matinée.
    Je pense qu’on fait escale a Niamey ou Ndjamena ou Bamako puis Ouaga puis Abidjan.
    Est-que pouvez me confirmer ce vol les escales et si possible les horaires.
    Ce vol est mon tout premier donc j’y attache beaucoup d’importance.

    Olivier D

    • dd

      Bonjour,

      Vous devriez pouvoir trouver ce que vous cherchez sur ce site : http://www.timetableimages.com/ et plus particulièrement sur cette page : http://www.timetableimages.com/ttimages/rk76.htm valable pour la période 1er novembre 76 au 31 mars 77 ou d’autres horaires : http://www.timetableimages.com/ttimages/rk.htm.

      À cette époque les horaires changeaient peu et de Marseille, selon mes souvenirs, il n’y avait que deux vols hebdomadaires, un UTA et un Air Afrique. Dans ce cas c’était probablement la RK 37, départ en fin de matinée et arrivée Abidjan en début de soirée après des escales à Niamey et Cotonou.

      Les horaires changeaient peu mais parfois les escales étaient différentes et vous auriez pu avoir Ouagadougou plutôt que Cotonou.

      Amicalement
      Daniel Daix

  • Jean-Christophe BRENIER

    Sur airliners.net on voit des photos de DC-8 aux livrées approximatives.
    Exemples :

    http://www.airliners.net/photo/Air-Afrique-%28Transamerica/McDonnell-Douglas-DC-8-63CF/1391923/&sid=cb62a60025b052bd5e190927aca411ee

    http://www.airliners.net/photo/Air-Afrique-%28Martinair/Douglas-DC-8-55CF-Jet/0344972/&sid=cb62a60025b052bd5e190927aca411ee

    (pour celui-ci, il existe même des photos où les stickers sont collés dans le désordre, affichant un “Afrique Air”…)

    Probablement des avions loués pour les transports de pélerins, et probablement aussi sera-t-il définitivement impossible de tous les recenser ?…

    • dd

      La première photo me rappelle des souvenirs précis, Jeddah et le pèlerinage dans les années 70. Il s’agit d’un DC8-63 de la TIA (Trans International Airlines), une compagnie régulièrement affrété par Air Afrique.
      La seconde est un DC8 cargo de Martinair, une compagnie hollandaise qui volait pour Air Afrique et que nous avons très souvent reçue à Libreville.

  • jn

    je me souviens avoir eu vent d’un dc 8 d’air afrique qui avait reçu des tirs de kalachnikov a l’aeroport de ndjamena.je ne l’ai pas retrouve sur le texte.

    • dd

      Personnellement je ne m’en souviens pas mais d’autres anciens se rappellent peut-être cet évènement.

      • jn

        bonjour
        un dc 8 d’air afrique avait bien recu des tirs sur le tarmac de l’aeroport de ndjamena.j’avais lu l’info dans un jeune afrique(image a l’appui) qui faisait une sorte de revue bilan des taux d’accident de la ligne brazzaville ndjamena paris. je ne sais pas si un a 310 d’air afrique avait aussi essuye des tirs.je ne sais pas.ce que je sais, c’est qu’un fokker 28 d’une compagnie locale qui avait essuye des tirs en finale a brazzaville.

    • Ibrahima Barry

      Je ne m’en souviens pas aussi. Par contre je pense qu’un A310 RK en finale à BZV a été pris pour cible par des tirs provenant du côté Congo-Kinshasa.

  • Alain Durand

    Notre TU-TCF a en fait fini ses jours à Opa-Locka, un terrain situé à mi-chemin entre Miami-International et Fort Lauderdale. Ce terrain abrite de nombreux avions d’affaires et un nombre non négligeable de liners qui viennent y passer leurs derniers jours. Au cours des 10 dernières années plusieurs 747-128 et A320-100 d’AF y ont été également démantelés. OPF/KOPF a été également la dernière destination du DC 8-53 F-GDPM de Minerve après sa revente au loueur FB Ayer en 09/1989. J’ai eu l’occasion de revoir une dernière fois le Papa-Mike à Nimes quelques jours avant son convoyage sur OPF.

  • Bernard

    Je dispose de quelques photos d’avions Air Afrique que je peux mettre à disposition
    Rien de bien génial mais de vrais photos en vol ou au sol entre GAROUA FORT LAMY ET LE BOURGET de l’époque héroïque

    • DD

      Ces photos m’intéressent… j’ai travaillé à Fort-Lamy de 1967 à fin 1971 et la ligne nord Cameroun était notre tâche quotidienne, malheureusement je n’ai que de rares photos, la plupart étant des diapositives au fond d’une cantine.
      Me les faire parvenir à dd@13770.org Amicalement

    • Amir Attie

      Bonjour Thomas, je suis vivement interessè par tes photos et si tu veux t’en débarrasser je pourrai meme te les acheter.Jesuis né aà Dakar ou j’ai grandit et vecu mes plus belles années, AMOUREUX d’Air Afrique, je suis toujours à la recherche de tout ce qui concerne la compagnie…ou si tu veux bien les partager avec moi, je pourrai faire de meme si tu le veux! Merci beaucoup et bonne fin de semaine à toi, Cordialement, Amir Attie

  • thomas jc

    reste a trouver qq chose sur le TU TCD !
    a++
    thomas jc

  • […] F-BLLC le 3 octobre 2011 | 2 vues Une machine oubliée… le F-BLLC. Je l’ai ajouté au chapitre DC-8, avions loués. […]

  • […] la suite le 22 février 2011 | 1 vues La page consacrée aux DC-8 s’est enrichie… TU-TCD, TU-TCF, TU-TCG et TU-TCH y sont main… […]

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>