DC-10

En achetant le DC-10, Air Afrique franchit une nouvelle étape dans son développement.

TU-TAL à DakarAucune compagnie africaine ne possède de gros porteur. Le choix du DC-10 parait évident. Ses prédécesseurs (DC 4, 6, 8) ont donné entière satisfaction. La renommée de Douglas est évidente. Le choix du DC 10 permet également à Air Afrique d’être associé au pool d’entretien KSSU (formé par KLM, Swissair, SAS et UTA). La capacité de l’appareil répondait aux besoins du développement de l’entreprise. Ni trop gros, ni trop petit.

L’arrivée à Dakar du premier avion a marqué les esprits. Une foule joyeuse attendait le gros porteur à Yoff.

La mise en service de cet appareil a posé maints problèmes, en particulier pour le personnel de manutention. La mécanisation des moyens de chargement était une nouveauté, à laquelle il fallut faire face rapidement : les élévateurs sont arrivés peu avant l’avion. La demande importante a fait que l’entreprise FMC n’a pu livrer tous les appareils souhaités. Il a fallu se rabattre sur les RM qui ne brillaient ni par la simplicité, ni par la fiabilité. Plus besoin de pousser les palettes dans les soutes, la technique s’en occupait ! Fini les escabeaux tractés. Les camions pétroliers devaient posséder une nacelle télescopique. La encore, l’adaptation du personnel a permis de répondre au défi. (Une opération surveillée, la fermeture des soutes)

Air Afrique achètera trois de ces triréacteurs, TU-TAL, TU-TAM, TU-TAN.

Plus tard, en des temps plus délicats, la compagnie affrétera d’autres machines dont des DC-10 15.

Le DC-10, est un triréacteur gros porteur. D’une masse au décollage de 252 tonnes, ce long courrier était capable de transporter 270 passagers (22F et 248Y) sur une distance de 10 000 km, 7 600 si l’on emportait également du fret dans les soutes palettisées.

Il fut construit à 446 exemplaires en 3 versions principales :

  • le DC-10 10, court courrier (masse maximale 200 t),
  • le DC-10 20, qui pour des raisons de marketing deviendra le DC-10 40, long courrier équipé de réacteurs Pratt & Whitney (masse maximale 252t).
  • le DC-10 30 (Air Afrique en achètera trois, TU-TAL, TAM et TAN), également long courrier équipé de réacteurs Général Electric (masse maximale 252t).
  • Viendront les versions CF (Convertible Freighter), et F (freighter) essentiellement des avions passagers modifiés en cargo.
  • On verra également la conception du DC-10 15, (DC-10 10 équipé des réacteurs du DC-10 30, et permettant le décollage à pleine charge de terrains situés en altitude).

Malgré des accidents dramatiques (Ermenonville et Chicago), amplifiés par des luttes commerciales, le DC-10 s’est révélé à la longue un appareil fiable. En 1977, l’USAF commande 60 KC-10A, version militaire de ravitaillement en vol. Cet appareil est le plus sûr de l’US Air Force.

Pages: 1 2 3 4 5

8 comments to DC-10

  • Jean-Christophe BRENIER

    Bonjour,

    le site aviation-safety est plus complet que aircraftone et notamment permet d’avoir accès au rapport final du BEA sur l’accident du 21/12/1999

    http://aviation-safety.net/database/record.php?id=19991221-0

  • Patrick Lattarullo

    Le 31 Aout 1979 ,ma sœur a voyagé sur un DC-10 RK entre ABJ et MRS (RK030) .Elle nous a raconté que l’escale de NIM avait duré pour cause de baptême de l’avion.
    Merci pour ce site !

  • Michel Anciaux

    J’ai volé sur le V2-SKY mais en fait et si je ne me trompe pas on faisait les vols pour le compte de Mali Airways entre Bamako et CDG. Par contre en 2002 j’ai fait aussi des hadj pour Air Afrique et en janvier et février avec des n°de vol RK.
    On a recommencé en février et mars avec le V2-SKY. C’était autre chose que Sabena mais les passagers étaient si gentil figurez-vous.
    Michel Anciaux

  • Abdoul Karim

    le DC-10 « Niamey » a été batisé par la première dame du Niger – Mintou Kountché. Lors de la cérémonie, Mme Kountché versa du lait sur le train d’atterrissage. Il y avait toute une cérémonie à l’aéroport de Niamey.

    • JULIEN Jacques

      Merci de cette précision que j’ignorais.
      Nous allons modifier le texte.
      Si vous avez plus de précisions,la date, des photos de ce baptême, c’est avec plaisir.
      C’est également l’occasion de rappeler que ce site est à tous, et que nous n’avons pas la science infuse. Merci de toutes vos collaborations.
      Cordialement,
      J.Julien

  • Olivier Gatabantou Mpossi

    l’arrivé du McDonnell Douglas DC10 fut une fierté pour RK, malheuresement Douglas a fermé et a été aspiré par son concurent Boeing…

  • Alain Durand

    Merci encore pour cet article, qui me renvoie à deux vols à bord d’Alpha-Mike et un à bord d’Alpha-November.

  • Franck Sadon

    Bonjour, pour le V2-SKY, je vous confirme qu’il a volé pour Air Mali, sous livrée AEROWING, en décembre 2002 (je travaillai à CDG à cette époque)

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Subscribe without commenting