Antonov 12

C’est un avion-cargo soviétique qui a fait son premier vol en décembre 1957. Dérivé de l’Antonov 10 civil dont il conservait de nombreux systèmes et équipements, ce cargo, militaire (dénommé AN-12A, « Cub » pour l’OTAN) possédait un vaste fuselage très bas pour charger directement depuis des camions, une aile haute équipée de 4 turbopropulseurs Ivchentko AI 20k de 3500 cv. Un nez vitré et une tourelle arrière équipée de 2 canons complétaient l’équipement.

Il a été décliné en deux versions « civiles » : l’AN-12B pour le réseau intérieur d’Aeroflot et l’AN-12 BP doté d’équipements adaptés à l’exploitation hors de l’Union Soviétique (c’est ce type d’appareil qui sera utilisé par Air Afrique). La frontière civile/militaire étant assez floue à l’époque en URSS, le poste de mitrailleur arrière était caréné. Certains disaient qu’en cas de besoin, il aurait pu être réactivé !

Cet appareil massif de 33m de long pour 38m d’envergure décollait à la masse maximale de 61 tonnes, et volait à une vitesse de 670 km/h. La charge maxi était d’un peu plus de 17 tonnes. Sa construction robuste et ses coûts opérationnels en ont fait un appareil apprécié dans les régions reculées et/ou sans infrastructures. Il a beaucoup volé en Sibérie et dans le grand nord soviétique.

En février 1966, Aeroflot mit en service sur Moscou/Paris une version mixte ; un espace pressurisé recevant 14 passagers.

La silhouette pataude de ce bon « camion volant » était bien connue dans nombre d’aéroports, tout comme son angle de descente en léger piqué et les volutes noires qui s’échappaient des turbos au décollage.

Comme pour tous les appareils prenant de l’âge, l’entretien est primordial. Ces dernières années, utilisés dans des conditions déplorables, volant très souvent en surcharge, certains appareils ont été victimes d’accidents dramatiques, particulièrement en Afrique. Malheureusement pour lui, ces accidents donnent une image déplorable de l’appareil. Répétons-le, ce n’est pas lui qui est en cause, mais les actuelles conditions d’exploitation.

Air Afrique a affrété un appareil pour la ligne COO/BZV, comme l’explique Yacouba N’Diaye. Pour assurer ce trafic, pas moins de 5 appareils (voire 6) se sont succédés ou croisés. 5 appareils seront loués à la société bulgare Air Sofia. Un 6ème appareil aurait, selon le site ATDB, volé pour Air Afrique. Suivre le vécu des avions ex soviétiques est assez complexe, les informations sont rares.

LZ-SFC

AN-12BP s/n 402913

LZ-SFCIl vole en 1972 et rejoint l’Armée de l’Air soviétique. En 1990 il opère pour Sigi Air Cargo en Bulgarie (LZ-SGC). Le 15 février 1992, il est loué et devient le premier appareil d’Air Sofia (LZ-SFC). Peu après (mars 1992), il est sous loué à Air Afrique. Il est peint en blanc, portant les titres AIR AFRIQUE noirs à l’avant du fuselage et le koba vert sur la dérive. Combien de temps y est-il resté ? À l’issue de sa location à Air Sofia, il a dû retourner en Russie. Après Gromov en 2005 et Aviation Air, il vole depuis 2008 pour Sakhalin Airlines, compagnie russe basée dans l’ile de Sakhaline, Pacifique nord. (RA-48984). Le site ATDB, d’excellente réputation, le signale détruit dans un accident à Abidjan en 1992. (Il lui attribue un autre n° de série :- 402513- ???) Je n’ai pas trouvé trace de cet accident.

LZ-SFL

AN-12BP s/n 4342101

LZ-SFLIl vole en 1964. Air Sofia l’achète en juin 1992 (LZ-SFL). Il est loué en Macédoine (Z3-AFA) et à Air Afrique en 1993. Lui aussi est blanc, titres noirs et petit koba vert sur la dérive. Après son retour à Air Sofia, il connaît de nombreuses locations en Nouvelle Zélande et en Asie. En 2003, il vole pour DHL. Le 5 mars 2007, la Bulgarie entrant dans l’Union Européenne, Air Sofia se voit retirer ses autorisations de vols. La partie exploitation aérienne est transférée en Serbie. Notre appareil devient YU-UID pour la compagnie United International Airlines qui perdra, elle aussi, ses autorisations en 2008. Transféré, comme les autres appareils d’United International Airlines à la société kirghize S Group Aviation (EX 153), il a finalement été stocké à Fujaïrah (Emirats Arabes Unis).

LZ-SFK

AN-12BP s/n 2341901

LZ-SFKSon premier vol se situe en 1962 (CCCP 11511). Air Sofia l’acquiert en même temps que le SLF et le SFG le 16 juin 1992. Il vole pour Air Afrique fin 1993. Sa livrée est blanche, titres noirs et koba vert sur la dérive. Combien de temps restera-t-il à Air Afrique ? En décembre 1997, il arbore une belle décoration faite d’animaux sauvages semblant s’échapper de la soute. Les titres Air Afrique sont passés sous les hublots, le koba a disparu, la dérive retrouve les couleurs d’Air Sofia. (En 2005, il portera toujours cette livrée, des photos prises à Cotonou et à CDG l’attestent). Le 10 juillet 2001, il est endommagé à l’atterrissage à Exeter (UK). Le train droit s’efface et l’aile « frotte » la piste. Par la suite il sera loué en Indonésie, Turquie, Sri Lanka (2004). On le verra en Afghanistan pour le compte de l’ONU en 2006. En 2007, comme les autres appareils d’Air Sofia, il passe sous registre serbe (YU-UIC) puis se retrouve sous immatriculation Kirghize (EX-153) avant d’être lui aussi stocké à Fujaïrah.

LZ-SFN

AN-12 BP s/n 2340806

LZ-SFNIl vole en décembre 1962 sous l’immatriculation CCCP 11307. Ré-immatriculé RA-11307 à la chute de l’Union Soviétique, il rejoint la Bulgarie et Phœnix Airlines (LZ-PHA), est loué à Pénas (LZ-FEA). Il est acheté par Air Sofia le 13 octobre 1994. Il est loué à Air Afrique entre 1996 et 2000. Lui aussi tout de blanc revêtu, il porte les titres Air Afrique noirs sous les hublots et le koba vert sur la dérive. À son retour à Air Sofia, il connaîtra nombre de locations (Ethiopian Airlines, Astar AC, DHL en 2003). Il est vendu à la compagnie kazakhe ATMA (UN-11015 puis UP-AN123). Il y serait toujours.

LZ-SFG

AN-12 BP s/n 3341605

LZ-SFGIl vole d’abord sous immatriculation soviétique (CCCP-11145) et est acheté par Air Sofia en juin 1992. Loué à Air Afrique en 1994, il est lui aussi tout de blanc vêtu, les titres noirs ou vert très foncé sous les hublots à l’avant et le koba vert sur la dérive. 1997 le voit voler en Nouvelle Zélande. Il opère aussi pour une compagnie basée à Singapour. Début 1998, il porte sur sa livrée blanche aux couleurs d’Air Sofia un décor d’instruments et de notes de musique. Assurant un vol pour Air Luxor, compagnie portugaise, il est détruit au décollage de Lajes aux Açores le 4 février 1998.

UR-11819

AN-12 BP s/n 6344009

UR-11819Seul le site, très sérieux, ATDB (Aéro Transport Data Bank) signale cet appareil volant pour Air Afrique. Je n’ai trouvé aucune photo avec un quelconque logo RK, ni aucune vue prise sur le réseau Air Afrique. Alors, Est-ce une erreur, s’agit-il d’une location ponctuelle, du remplacement provisoire d’une machine d’Air Sofia en panne ? Si quelqu’un à une information, elle est naturellement la bienvenue. Cet appareil vole d’abord pour Aeroflot (CCCP-11819) avant d’être vendu ou transféré en Ukraine (UR-11819). Il y est exploité par diverses compagnies : Aero, Vit Air, Karkov Avia Production, ICAR Airlines. Il opère actuellement pour Motor Sich Kompania, autre compagnie ukrainienne.

Jacques JULIEN

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Subscribe without commenting