Il ne vole plus, mais…

Après une fin de carrière un peu glauque, l’ex TU-TBC est préservé et sert aux jeux et à l’éducation des enfants de PARRAL (État de Chihuahua) Mexique. Une belle histoire !

Grace au site du Dr Samuel BAND, nous avons retrouvé la trace de ce DC-6 d’Air Afrique, l’ex TU-TBC. Même si vous n’êtes pas familier de la langue de Cervantès, faites y un tour, pour les photos.

Cliquez sur la photo pour l’agrandir
TU-TBC

L’appareil opérait bien à partir de 1991 pour Rutas Aéreas de Florencia. Cette compagnie colombienne était une des nombreuses façades légales utilisées par le cartel de Cali (concurrent de celui de Medellin du « fameux » Pablo Escobar). Le 2 octobre 1991, les habitants d’El Ojito petit village de l’État de Durango au Mexique découvrent dans leurs champs un avion ayant effectué un atterrissage dur. Le train avant, sérieusement endommagé, s’est effacé. L’appareil, abandonné contient quatre tonnes de drogue. Il sera établi qu’il se dirigeait vers la ville voisine de Parral, plaque tournante du cartel de Cali. La drogue est, de là, acheminée vers la frontière des États-Unis. L’immatriculation de ce DC-6 avait été maquillée : le 3 modifié en 8 et le 7 en 1, le HK-3627X devenant le HK-8621X. Quatorze années passent, l’appareil reste abandonné près du village d’El Ojito où les paysans ont repris le cours de leur existence dans ce coin oublié de tous, comme l’avion lui-même. En 2005, un groupe de passionnés récupère l’appareil, le transporte à Parral et le restaure. Il est placé sur un socle dans le parc pour enfants « La Ciudad del Nino » (la cité de l’enfant) devenant une des attractions principales. L’intérieur est utilisé comme espace audiovisuel où sont projetés des films, éducatifs entre autres, pour les enfants de Parral.

Jacques JULIEN

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Subscribe without commenting